Catégories
Djing

DJ Cut Killer

Né en 1979, est DJ Hip Hop français reconnu à l’international. Il a notamment fait partie des groupes de DJ Big Dawg Pitbulls et Shadyville DJ’s. Il a lancé les célèbres compilations Hip Hop Soul Party.

Fan du Hip Hop depuis H.I.P. H.O.P., l’émission de TV de Sidney diffusée en 1984, il intègre quelques années plus tard le collectif Hip Hop IZB vers 1987-1988. Il s’essaie à plusieurs disciplines du Hip Hop pour se cantonner à la danse dans un premier temps.

Quelque temps plus tard, il découvre que le Globo, une boîte Hip Hop de l’époque se trouve à quelques pas de chez lui. Il n’a que 16 ans la première fois qu’il y rentre. Et l’expérience le marque à jamais. Dee Nasty, le DJ qu’il avait l’habitude d’écouter chez lui à la radio jouait à ce moment-là. Et il est intrigué par le pouvoir du DJ. Il a suffi d’un seul morceau pour faire se lever et danser toute la foule de l’établissement. Le titre en question était « Paid in Full » de Eric B & Rakim.

Plus tard, il assiste à une session du DJ Cash Money, le vainqueur de la « New Music Seminar Supermen DJ Battle » en 1987 et le DMC World DJ Championships en 1988.

C’est à ce moment qu’il décide pour de bon de devenir DJ. Mais problème, ça coûte cher. Il commence alors plusieurs petits boulots pour se payer une platine. Il finira par l’acquérir fin 1988. Et le jour de l’an il mixe sa première soirée pour ses potes.

Par la suite, il participe au championnat français de la DMC. Il y finira 4ème. Et ça seulement quelques mois après avoir commencé. C’est à a-partir de ce moment qu’il se fait un nom. Il est demandé et enchaine les soirées avec son crew et Valou. Ils gagnent assez pour voyager à 18 à New York.

À New York, il y rencontre le gratin du Hip Hop US. En plus, sur place il est interpellé par le business des mixtapes et le business autour du Hip Hop en général. Il y est très avancé par rapport à la France.

Dès son retour en France il s’affaire à créer sa propre mixtape « Hip Hop Soul Party ». Il réussit à la faire distribuer au magasin spécialisé Homecore et aux puces de Clignancourt. C’est l’un des premiers à créer une mixtape et se sera un succès. D’autant plus qu’il est le seul à l’époque à y inclure du rap français. Une multitude de suites de « Hip Hop Soul Party » suivront. Il sortira aussi d’autres mixtapes dont la célèbre « Opération Freestyle ».

Portrait en noir & blanc de DJ Cut Killer
DJ Cut Killer

Également, on l’approche pour une émission « à l’américaine » sur Radio Nova. Ce que Cut Killer accepte. Le Cut Killer Show est né. Il est animé par LBR et Cut Killer fait les mix. L’émission déménagera sur Skyrock après 4 ans. Elle se déroule toujours aujourd’hui.

Il participe aussi au film « La Haine » de Mathieu Kassovitz en 1995. Sa scène devient mythique.

Scène de Cut Killer extraite du film « La Haine » de Mathieu Kassovitz

Il crée la 1ère équipe de DJ en France, le Double H Crew. Elle est composée de Cut Killer lui même, DJ Abdel, LBR, Dee Nasty et Crazy B. Bref la dream team des DJs.

À savoir qu’il fait partie aussi du crew américain « Big Dawg Pitbull » crée par Funk Master Flex, une légende et pionnier du Hip Hop.

En 2006, il fait un battle de DJ avec DJ Ewone qu’il remportera.

Cut Killer est toujours actif aujourd’hui. Il est connu à l’international pour ses talents aux platines et parcours le monde de festival en festival.

Sources :

Podcast Featuring avec Cut Killer présenté par Driver, épisode 1

Podcast Featuring avec Cut Killer présenté par Driver, épisode 2

http://error322.com/biographies/

http://www.djcutkiller.com/biography

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s