Catégories
Podcasts Stories

Hip Hop Stories – Les labels – Cold Chillin’ Records

Fondé en 1986, Cold Chillin’ Records est l’un des labels phares de la fin des années 80. Il regroupe notamment des artistes talentueux tels que Big Daddy Kane, Kool G Rap, ou encore Biz Markie.
Des lyricistes qui vont régner sur le rap et entrer dans la légende. Le label compte également dans ses rangs Roxanne Shanté. C’est une des premières rappeuses à être reconnue nationalement aux Etats-Unis.

Podcast de l’article : L’histoire de Cold Chillin’ Records

I – Fast Facts

Fondé en 1986, Cold Chillin’ Records est l’un des labels phares de la fin des années 80. Il regroupe notamment des artistes talentueux tels que Big Daddy Kane, Kool G Rap, ou encore Biz Markie.

Les artistes de Cold Chillin’ Records

Des lyricistes qui vont régner sur le rap et entrer dans la légende. Le label compte également dans ses rangs Roxanne Shanté. C’est une des premières rappeuses à être reconnue nationalement aux Etats-Unis.

II – Fondation

A/ Âge d’or du Hip Hop

A partir de 1985, grâce à la voie ouverte par SugarHill Records, de nombreux labels vont se créer et de nombreux rappeurs vont émerger. Cette période, jusqu’au début des années 90 va marquer ce qu’on appelle communément l’âge d’or du Hip Hop.

L’âge d’or en quelques mots est une période où chaque single qui sortait réinventait le genre Hip Hop. C’est durant cette période que sont nés des nombreuses techniques de samples, d’instrumentales avec seulement des drums au lieu de boucles musicale, le beatbox, etc..

C’est dans ce contexte que Cold Chillin’ va être créé. Le label est fondé par le manager Tyrone Williams et dirigé par Len Fichtelberg. La plupart des sorties du label seront ceux de la plupart des membres du « Juice Crew », un groupe d’artistes centrés sur le producteur Marley Marl.

Tous les membres du crew n’ont pas eu de contrats avec le label. Par exemple, Craig G signe chez Atlantic. Les artistes qui ont été signés et qui restent à ce jour des légendes du Hip Hop sont Big Daddy Kane, Kool G. Rap, Roxanne Shanté, Master Ace & Biz Markie. 

Les autres artistes incluent le petit frère de Biz Markie : Diamond Shell et The Genius, mieux connu sous le nom de GZA du Wu-Tang Clan.

Au départ, Cold Chillin’ était une filiale de Prism Records, un label indépendant de R&B et Disco centré sur la scène New-Yorkaise. Mais Tyrone Williams et Fichtelberg ont décidé de fusionner leurs sociétés, et Prism a été absorbé par Cold Chillin’. 

En 1988, le label signe un contrat de distribution de 5 ans avec Warner Bros. 

B/ Marley Marl

Marley Marl est un DJ et producteur de QueensBridge. Il est super reconnu dans la communauté Hip Hop dont il est un des piliers. Il est cité comme principale influence par des artistes comme Pete Rock, DJ Premier, The Notorious B.I.G. ou encore Akhenaton. Rien que ça ! 

Il est le fondateur et producteur attitré du mythique Juice Crew. Mais c’est à lui qu’on doit les titres comme “My Melody” d’Eric B. & Rakim, “Mama Said Knock You Out” de LL Cool J.

C/ Premier diss de l’histoire du Hip-Hop

Le groupe UTFO vs la jeune rappeuse Roxanne Shanté

Le 1er diss de l’histoire du Hip Hop prend origine lorsqu’un jour le groupe UTFO qui devait se produire à un show organisé par le DJ “Mr. Magic” et Marley Marl du “Juice Crew” ne se sont pas pointés

Le groupe UTFO avait sorti le son “Roxanne, Roxanne”. Un son qui a bien marché en radio et qui parle des membres de UTFO qui essaient de séduire une fille imaginaire nommée Roxanne sans succès malgré tous leurs efforts. 

“Roxanne, Roxanne, I want to be your man”

Roxanne Shanté de son vrai nom Lolita Shanté Gooden est seulement âgée de 14 ans lorsqu’elle est approché par Marley Marl pour créer un diss track par rapport à ce qui s’était passé.

Roxanne Shanté

Shanté habitait dans le même block que Marley Marl et se connaissent depuis toujours. Il l’appela à venir poser alors que sa mère l’a envoyé faire la lessive au lavomatic. 

Ayant peur de se faire disputer par sa mère, elle posa d’une seule traite en 10 minutes le diss track. Le son “Roxanne’s revenge” est né. 

L’instru. de la musique est la même que l’originale mais avec ses lyrics par dessus au lieu de ceux de UTFO. Le titre contient beaucoup d’insultes mais devient super populaire surtout dans New York et ses environs.

Après des évidents problèmes légaux que pose ce morceau, une version remixé sort en 1985 avec cette fois-ci un langage plus correct. 

UTFO répond et sort “The Real Roxanne” et y font apparaître une jeune chanteuse, “Elease”. L’idée est de la faire passer pour la vrai Roxanne et ainsi discréditer Roxanne Shanté. La chanson est un carton ! Il est joué en radios dans tous les States.

Après le succès de “Real Roxanne” de UTFO, c’est là que les choses ont commencé à devenir un peu folles.

Avec “Roxanne Roxanne”, “Roxanne’s Revenge”, et maintenant “The Real Roxanne” qui obtiennent tous du temps d’écoute à la radio, des tonnes de rappeurs ont commencé à sortir leurs propres titres de “ROXANNE Diss”.

La première piste de diss à suivre a été faite par la rappeuse / clasheuse “Sparky D”.

Elle était originaire de Brooklyn et a sorti une cassette-réponse intitulée “Sparky’s Turn (Roxanne, You’re Through)” en 1985.

Dans ce titre elle défend UTFO et vise à discréditer Roxanne Shante comme une rappeuse jeune et enfantine. Le single se vendra à plus de 300,000 copies en quelques jours et finit par être certifié single d’or.

Mais ce n’était pas la dernière diss track à sortir ..

Il semble que tout le monde voulait maintenant participer à la guerre des Roxanne. Des gens se prétendent comme docteur de Roxanne, comme ses frères, sa petite sœur, et même de ses parents.

En tout, il y a eu 25 réponses officiellement enregistrées en 1985 mais les historiens spéculent qu’il pourrait y avoir plus de 100 pistes Roxanne Answer sortis à la fin des années 80’s !

Fin 1985, U.T.F.O. portent un autre coup à Roxanne en sortant un nouveau diss track appelé “Roxanne, Roxanne Part 2: Calling Her A Crab”.

Roxanne répond par “Queen Of Rox” puis “Bite this run” où elle attaque également dedans Run DMC, LL Cool J et Sparky Dee.

D/ Bridge War 

The Bridge Wars est le clash hip hop qui à eu lieu à la fin des années 1980, impliquant principalement KRS-One de Boogie Down Productions et MC Shan de Juice Crew. 

Les 2 parties se disputaient autour du lieu de naissance du Hip Hop.

MC Shan à gauche vs KRS One à droite

Le point de départ fut le titre “The Bridge” de MC Shan qui laissait entendre que le Hip Hop était né à Queensbridge.

“You love to hear the story again and again of how it all got started way back when. The monument is right in your face, sit and listen for a while to the name of the place … THE BRIDGE, QUEENSBRIDGE”

KRS-One lui clamait qu’il avait ses origines dans le South Bronx. Il créa justement une diss track “South Bronx” à ce sujet. Il révéla le son la première fois dans un show juste après que MC Shan ai chanté “The Bridge”.

Dire que le morceau “The Bridge” devait être au départ un beat d’ambiance pour combler le vide faire passer entre les MCs.

Le Juice Crew a rapidement répondu avec la chanson « Kill the Noise » sur l’album Down by Law de Shan.

La bataille se poursuit pendant plusieures années. Boogie Down Productions représentant le Bronx et Juice Crew représentant Queens. De nombreux diss ont été publiées par les deux parties. 

KRS-One clashe la pionnière du rap féminin Roxanne Shante (Juice Crew) dans « The Bridge Is Over ». Shante riposte sur la chanson entraînante mais puissante « Have a Nice Day ». C’est la seule chanson qu’elle n’a pas écrite (Big Daddy Kane). Il s’agira néanmoins de l’un de ses plus grand succès.

La querelle se calme un temps lorsque le DJ de Boogie Down Production, Scott La Rock, est tué par balle en 1987 après avoir tenté de séparer une dispute conjugale. 

A la suite de cette nouvelle, KRS-One décide de lancer le mouvement “Stop the Violence”. 

Par respect, le Juice Crew, cesse de sortir des clash; mais seulement  jusqu’en 1989. 

Cette année-là, MC Shan tente de relancer la rivalité sur sa chanson « Juice Crew » Law « qui contenait plusieurs piques sur KRS. Il a fallu plus d’un an à KRS pour répondre, mais il l’a finalement fait sur sa chanson « Black Man in Effect » de l’album Edutainment de 1990.

Pour terminer, MC Shan et KRS-One apparaissent ensemble dans une publicité pour Sprite au milieu des années 90, où ils échangent des rimes de battle à l’intérieur d’un ring de boxe. MC Shan, largement considéré par les fans de hip hop comme le perdant de la querelle, n’a jamais retrouvé sa réputation et s’est retiré du rap game.. KRS quant à lui a vécu une carrière solo réussie et reste une figure importante du hip hop.

En vérité, KRS One et les gars du Boogie voulait faire parti du Juice crew. Il avait fait écouter leurs sons à DJ Magic mais il les as rembarrés et a cassé les cassettes devant eux.

E/ Fin du label

Cold Chillin’ a également formé un sous-label nommé “Livin’ Large”, qui a sorti les deuxièmes albums de Roxanne Shanté et YZ ainsi que plusieurs titres d’autres artistes dont les danseurs de Big Daddy Kane : Scoob & Scrap. Ceux-ci ont été distribués par l’ancienne filiale de Warner Bros. Tommy Boy Records dans le cadre de son accord avec Warner & Epic Records.

Après sa fermeture en 1998, les droits du catalogue Cold Chillin’ ont été rachetés par LandSpeed Records du Massachusetts, maintenant connu sous le nom de Traffic Entertainment Group. Avec Ruthless Records, Death Row Records et Rap-a-Lot Records, Cold Chillin’ Records est largement respecté pour ses contributions sérieuses à la musique hip hop pendant ses années actives. 

III – De nos jours

En 2006, LandSpeed a commencé à sortir de nouvelles versions des albums classiques du catalogue de Cold Chillin avec leurs illustrations originales intactes. Cependant, les albums enregistrés par Big Daddy Kane sont restés chez Warner Bros. Records, et les 4,5,6 de Kool G. Rap sont restés chez Epic Records.

IV – Artistes notables signés

Big Daddy Kane

Kool G. Rap & DJ Polo

Eric B et Rakim

Biz Markie

Roxanne Shanté

Craig G

Mr. Magic

MC Shan

Tragedy the Intelligent Hoodlum.

V – Hits & Classiques du label – Playlist

The Bridge – MC Shan

Roxanne’s revenge – Roxanne Shanté

It’s a Demo – Kool G Rap & DJ Polo 

Road To Riches – Kool G Rap

Nobody Beats the Biz  – Biz Markie

Just a Friend – Biz Markie

Live and Let Die – Kool G. Rap & D.J. Polo

Long Live the Kane – Big Daddy Kane

Ain’t no half steppin’, Big Daddy Kane

The symphony

Have a Nice Day – Roxanne Shanté

Down by Law

Take a look around – Masta Ace

Men At Work – Kool G Rap & DJ Polo

Streets of New York – Kool G Rap and DJ Polo

Saturday Night Live – Masta Ace feat Lord Digga

VI – En savoir plus

« The story of the first ever rap beef »

The Story of Cold Chillin Records and Juice Crew w/ Marley Marl + MORE

The Roxanne Battles from the BEEF II DVD

https://www.netflix.com/watch/80171733?source=35 – Film Roxanne, Roxanne sur Netflix

JUICE CREW VS BDP

Roxanne Shante Confronted KRS-One After « The Bridge Is Over » Diss (Part 4)

‎Best of Cold Chillin’ Records on Apple Music

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s